Désinfection : entretien avec les experts SOCOSAFE. Episode 3 : La gestion de Projet

Désinfection : entretien avec les experts SOCOSAFE. Episode 3 : La gestion de projet
De la R&D à la commercialisation des produits SOCOSAFE, ce sont plusieurs personnes et compétences qui interviennent pour pouvoir vous proposer des produits de désinfection qui respectent vos demandes et garantissent votre sécurité. Chaque mois, retrouvez un intervenant SOCOSAFE pour en savoir plus sur la confection de nos produits et le respect de nos processus. Aujourd’hui, cap sur la gestion de Projet avec Claire Leroy Ponsot, Responsable Support du pôle R&D chez SOCOMORE.

Partager l’article :

Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Quelle est ta mission chez SOCOSAFE ?

Je suis responsable Support de la R&D chez SOCOMORE, c’est à dire veiller à ce que la R&D ne manque de rien pour pouvoir réaliser à bien ses projets. Je supervise notamment le suivi des coûts projets jusqu’à leur industrialisation.

Pour SOCOSAFE, la gamme de désinfection du groupe SOCOMORE, j’ai eu la chance de pouvoir coordonner tout le projet initial : des premières discussions et définition des besoins, jusqu’au lancement des produits de la gamme. Ce qui a mené à la pérennisation de cette activité avec la création d’une Business Unit chez SOCOMORE.

Qu’est-ce que signifie SOCOSAFE pour toi ?

SOCOSAFE a apporté beaucoup de sens pendant la crise de la covid et la sensation d’œuvrer pour une cause utile et immédiatement applicable. Au moment du premier confinement, la demande pour ces produits de désinfection était écrasante. Grâce à la préfecture du Morbihan qui nous a accordé rapidement les autorisations de fabrication du gel et à des partenaires locaux pour la mise en flacon, nous avons pu répondre présent pour aider les associations et hôpitaux à combattre le virus, localement d’abord puis partout en France. Notre usine a tourné en 3/8 et les équipes se sont toutes engagées pour produire rapidement de grandes quantités de gel et de solution hydroalcooliques. Nous sommes très heureux d’avoir pu développer cette gamme de désinfection et d’hygiène car c’est une suite logique de notre métier de chimiste, et les valeurs d’entraide sont dans notre ADN et notre stratégie.

SOCOMORE est avant tout un chimiste responsable avec la volonté d’aller vers toujours plus de chimie verte. Nous faisons très attention à notre environnement (portés par notre politique RSE baptisée SOCOWAY). Cela passe par des produits plus verts mais également par des packagings plus responsables. La récente intégration de la marque et des produits Salveco est donc la suite logique du développement de cette gamme de désinfection.

Quels sont les challenges que tu as relevé chaque jour avec SOCOSAFE ?

Les principaux challenges sont bien sûr liés à la crise de la Covid qui a entraîné beaucoup de ruptures de matières premières. Les contenants en plastique par exemple ont été rapidement en rupture car il y avait une énorme demande, et en parallèle une pénurie de matière pour les fabriquer. Nous avons beaucoup travaillé avec les Achats pour multiplier nos sources d’approvisionnement. Quand nous recevions un devis, il fallait répondre dans l’heure !

Il y a également eu une très grande demande en Éthanol. Les produits de désinfection SOCOSAFE utilisent de l’éthanol à base de betterave : nous avons volontairement choisi de mettre dans nos produits de l’alcool végétal et non de l’éthanol issu de la pétrochimie. Même au plus fort de la crise, nous n’avons pas privilégié la facilité d’approvisionnement ou les faibles coûts mais le confort d’utilisation de nos produits.

Quand le projet a débuté, il a fallu tout créer en parallèle, là où nous travaillons d’habitude étape par étape. Dans mon métier, cela s’est traduit par un gros travail pour coordonner tous les acteurs : entre les décideurs, l’usine, le business, le marketing, les achats, la R&D, la réglementation, l’administratif… et tout cela en un temps record !

Durant cette période, sont sortis de nos usines 5 fois plus d’IBC qu’en temps « normal » ! Un sacré rythme pour tous les acteurs impliqués. En termes de contenants, nous avons d’abord livré des IBC de gel et solution aux hôpitaux, puis le fameux “kit de redémarrage » pour les entreprises, écoles, administrations et commerces afin de remplir les flacons vides (flacons qui étaient en pénurie), et limiter le gaspillage de plastique. Ainsi que des bag-in-box de 5 litres que l’on peut soit mettre à disposition des visiteurs pour se désinfecter les mains, soit pour remplir facilement des petits flacons. Enfin, nous avons lancé les flacons pompes et flacons sprays de 250 et 500 ml qui peuvent s’adresser plus facilement à des particuliers.

Un mot pour nos clients ?

Ces produits ont participé à la lutte contre la covid19 au moment où l’on en avait tous besoin, cela s’est fait grâce à une équipe extraordinaire, que je remercie encore ! Grâce à nos investissements communs nous avons pu livrer en moyenne 90 000 litres par semaine et jusqu’à 120 000 litres au plus fort de la demande, un sacré rythme et défi que nous sommes tous fiers d’avoir relevé ensemble.

Enfin, nous sommes très satisfaits de nos produits et de leur composition. Nous avons été très soucieux tout au long du processus de développement de ce que nous mettions dans nos produits, en particulier pour les gels et solutions hydroalcooliques qui se retrouvent sur les mains de nos clients. J’utilise personnellement ces produits au quotidien les yeux fermés.

Et l’aventure continue puisque nous lançons bientôt des solutions désinfectantes parfumées au thé vert, pour les mains ou les surfaces, en lingettes ou gel.

Interview SOCOSAFE Gestion de projet - désinfection entretien avec les experts SOCOSAFE